LOGEMENT ET CONSOMMATION 2

Les mini-hôtels
La plupart sont des maisons anciennes, rénovées, ils sont gérés par des particuliers. On en trouve à tous les coins de rue. Il y a la réception avec buvette au devant du rez-de-chaussée, et de 4 à 10 chambres à coucher avec bain et toilettes. En général, les installations dans les chambres et toilettes ne cèdent en rien à celles des grands hôtels d’Etat, avec climatiseur, ventilateur et eau chaude. Dans les chambres plus chères (de 45 à 90 USD par jour) sont installés des téléviseurs et appareils téléphoniques reliés au standard de la réception. Dans ces hôtels, le service ménager est scrupuleux, mais vous devez vous restaurer ailleurs, car très peu ont des salles à manger. Les chambres, en général, ne sont pas vastes et parfois démunies de fenêtre. Les gens qui travaillent dans ces hôtels sont souvent les membres de la famille du propriétaire, c’est pourquoi on y trouve une atmosphère familiale et chaleureuse. De plus, quelquefois vous pouvez rencontrer deux ou trois réceptionnistes jeunes et jolies jouant aux cartes avec quelques amis, bavardant ou chantant au karaoké, comme dans un salon de famille, vous pouvez vous informer auprès d’eux, ils sont ouverts, accueillants et parlent assez bien l’anglais, quelques-uns même le français, le russe et le chinois.

Le prix de la chambre varie suivant le client. A votre arrivée, le propriétaire peut vous demander 45 USD par jour, mais après marchandage, il peut accepter le tarif de 20 USD, s’il reste de nombreuses chambres vacantes. Les propriétaires se basent souvent sur la physionomie et l’habillement des hôtes pour fixer le loyer : si vous vous présentez en T-shirt et jean, chaussures de sport et sac à dos, vous marchanderez plus facilement qu’en complet et cravate. Avant de décider, demandez à voir la chambre pour vous assurer de l’état réel et avancez le loyer d’un ou deux jours. Les mini-hôtels situés près des grandes rues du centre, sur les avenues peu fréquentées ont les loyers les plus élevés et sont souvent complets. On trouve beaucoup de mini-hôtels dans la zone sud-est du lac Thuyen Quang, autour des rues Bui Thi Xuan, Mai Mac De, Trieu Viet Vuong, Ba Trieu, dans la zone sud-est du lac Truc Bach, autour des rues Nguyen Truong To, Yen Ninh, et dans la zone entourant le lac Hoan Kiem, dans les rues Hang Trpng, Hang Gai, Hang Tre et le long de la rue Nguyen Thai Hoc.
Les chauffeurs de taxi, les pédaleurs de cyclos et les guides touristiques connaissent à fond ces mini-hôtels. Si un est complet, le propriétaire peut vous en indiquer un autre.

A voir: agences de voyage au vietnamvoyage sur mesure au vietnam 10 jours | vacances en indochinedormir chez l’habitant delta du mekong | birmanie voyage

Les mini-hôtels à bas prix et les auberges
Il existe de nombreux mini-hôtels à installations simples, avec des chambrées de 4 à 8 lits, salle de bain et toilettes communes. Il y a beaucoup de routards car les prix vont de 0,5 à 2 USD par jour. Le loyer du lit peut être marchandé avec le propriétaire. Pour trouver ces auberges, mieux vaut vous adresser à Especen Company et aux cafés-restaurants Darling, Queen, Meeting, Mother et Green Bamboo (voir leur adresse à la fin).
Beaucoup d’entre elles peuvent être découvertes facilement sur la carte et n’ont pas d’enseigne. Il existe aussi des auberges qui servent des repas bon marché; là, ayez l’œil pour suveiller vos affaires. Les plus curieux d’entre vous peuvent entrer facilement en contact avec des travailleurs, mais soyez sur vos gardes, car il se peut que certains malfaiteurs cherchent à faire votre connaissance et abuser de vos négligences.
Outre les endroits précités, les étrangers séjournant longtemps à Hanoi (plusieurs mois et davantage) peuvent louer une ou plusieurs chambres chez l’habitant, une habitation séparée ou une villa.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*