LOGEMENT ET CONSOMMATION 3

Louer une chambre chez des particuliers
Pour avoir ces adresses, allez dans les agences touristiques comme Toserco (8 To Hien Thanh, tél. 252 924), Hanico (29 Ba Trieu, tél. 259 814).
Les Vietnamiens avec qui vous travaillez éventuellement peuvent aussi vous aider à trouver un logement.
Les propriétaires voulant louer des chambres doivent enregistrer et remplir les formalités contractuelles avec l’une des sociétés de service précitées; c’est pourquoi, avant de louer, vous devez demander au propriétaire s’il a déjà le permis, sinon votre location est illégale et vous pouvez être invités à quitter les lieux. En principe, vous signerez un contrat avec ces sociétés, ou bien c’est le propriétaire qui se chargera de le transmettre et de remplir les formalités. Fin général, le loyer ne comprend pas les frais d’électricité et d’eau, et vous devrez payer ces charges suivant votre utilisation. En ce point, vous devez aussi discuter à fond avec le propriétaire. En principe, si vous logez un ami ou un visiteur, vous devez remettre le passeport de votre invité au propriétaire pour qu’il déclare le séjour provisoire aux autorités compétentes.
Les étrangers qui viennent à Hanoi aiment louer des chambres des habitations situées sur les rues construites pendant la colonisation française, comme les boulevards Ly Thuong Kiet, Tran Hung Dao, les rues Phan Chu Trinh, Han Thuyen, Quang Trung, Tran Quoc Toan, Ha Hoi, au sud du lac Hoan Kiem et au nord du parc Lénine. Dans cette zone, le loyer d’un appartement varie de 200 à 800 USD. Les appartements analogues ou plus beaux, plus spacieux dans les zones du sud des arrondissements d’Hai Ba Trung, Dong Da et au sud-ouest de l’arrondissement Ba Dinh ne font que de 100 à 400 USD par mois.

A voir: agence de voyages vietnam | vacances vietnam en famille 16 jours | voyage indochine pas cher | delta du mekong chez l’habitantvoyage en birmanie

Certaines maisons acceptent de faire le service de nettoyage des chambres, le blanchissage et la cuisine. Au besoin, vous pouvez employer quelqu’un pour les tâches ménagères, mais vous devez vous y prendre avec précaution et rédiger un contrat en bonne et due forme. Si le propriétaire n’habite pas sur place, vous devez vous renseigner soigneusement sur l’usage des pompes à eau (la pression de ravitaillement d’eau à Hanoi est si faible que de nombreuses familles doivent employer des pompes pour faire monter l’eau aux réservoirs disposés sur le toit), discutez sur la responsabilité en cas de pannes d’électricité, d’eau et d’autres installations intérieures, savoir où appeler le propriétaire ou les réparateurs en cas de nécessité ? Au premier abord, ne singnez le contrat que pour un ou deux mois, puis si l’habitation vous plaît, vous pouvez le prolonger. Si l’habitation vous convient, et est à bon marché, il vaut mieux signer un contrat à long terme, car maintenant, le loyer des chambres bien situés a tendance à monter. Pour rompre un contrat, vous devez en aviser le propriétaire au moins un mois à l’avance. Quand vous cherchez un logement et signez le contrat de location, ayez un interprète qui vous accompagne pour être sûr tout soit bien clair, d’un côté comme de l’autre.
Le Hanoïen est très hospitalier et respecte les étrangers, et en même temps le loyer est une ressource stable et appréciable, ainsi les propriétaires sont prêts à répondre à vos demandes.
Mais prenez soin d’avoir égard au mode de vie des Vietnamiens qui sont plus pudiques que les occidentaux. Si vous montrez des modes de vie trop singuliers, le propriétaire pourra vous demander de déménager.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*